Menu icoMenu232White icoCross32White

Questions et réponses


Retour
Le 27 juin 2017
15 conseils pour être un bon danseur
Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

15 conseils pour être un bon danseur

1. Bougez

Lorsque qu'un danseur commence à devenir expérimenté, deux résultats sont possibles : soit il réduit au minimum ses efforts en se dépouillant de tout mouvement, déplacement et style inutiles, soit il bouge davantage en ajoutant son propre style. Il y a par exemple en salsa une tendance à "faire le vieux". Dans ce cas, l'homme a un rôle statique dans la danse, tandis que la femme effectue tout le travail. Chaque fois que je vois cela, je suis tenté de trouver que l'homme est complètement exclu de la danse. Il semble n'avoir d'autre objectif apparent que de rendre la femme plus intéressante que lui.
La situation est pire dans le swing où il n'y a pas travail de jambes prescrit, si bien que, si le danseur fait le minimum requis pour mener la danse, il ne fait rien. Les hommes font-il cela par paresse, ennui ou prétention ? Ce doit certainement être par ennui.
Le jeu du danseur devrait être égal dans l'interprétation. Il devrait y contribuer pour la rendre plus intéressante. Les meilleurs danseurs bougent. Ce qui les rend intéressant à regarder est la passion et l'énergie mises dans leurs mouvements, complètement à l'opposé du style minimaliste.

2. Soyez sûr de vous

S'il est souhaitable que la femme suive sans hésiter, alors il est deux fois plus important pour l'homme de mener de manière sûre. Il dirige, après tout, ce qui se passe sur la piste de danse. Un manque de confiance se reflétera dans le guidage et perturbera le suivi de la danseuse qui hésitera sur ce qui lui est demandé. En résumé, les bons danseurs ont confiance en eux (mais pas au point d'être prétentieux !).

3. Soyez clair

Un guidage mal exécuté peut être confondu avec un autre. Je pense que les tours causent la plupart des confusions. Un tour mal guidé peut ne pas être compris par la danseuse comme étant un tour. Pour que le danseur ait l'air d'être bon, il faut que la danseuse suive bien, et cela ne se produira que si elle sait ce qui lui est demandé à tout moment. Un bon meneur veille à ce qu'il en soit ainsi. Il faut commencer le guidage du mouvement aussi tôt que possible, et le terminer au bon moment. Cela donne à la danseuse l'opportunité d'être mieux préparée et de rendre la danse plus fluide et naturelle.

4. Connaissez les pas de la danseuse

Si vous menez la danse, vous devez savoir ce que chaque mouvement entraîne. Plus que ça, vous devez savoir chaque mouvement que fera votre partenaire, où ses pieds seront placés, quel est son pied en appui. Si vous le savez, alors vous êtes prêt pour l'étape suivante, quelle qu'elle soit. Vous ne devriez pas avoir besoin de regarder les pieds de votre partenaire pour obtenir ces informations ! Si vous savez où votre partenaire devrait être placée et qu'elle n'y est pas, c'est une occasion d'améliorer sa danse et la vôtre.

5. Faites des compromis

Quand vous dansez avec quelqu'un qui ne connaît pas vos figures ou mouvements, il est nécessaire de faire des compromis même si cela limitera probablement l'ensemble de la danse que vous auriez aimée mener. La seule alternative est de cesser de danser lorsqu'un guidage échoue et d'expliquer à votre partenaire ce qu'il était prévu qu'elle fasse. Or, beaucoup de personnes n'auront pas l'envie (ou la capacité) de transformer la danse en cours. La restriction des mouvements est de loin la plus facile et diplomate des options. Il est étonnant de voir combien d'hommes intransigeants sont sur les pistes de danse.

6. Repérez les temps

C'est un péché capital en danse d'ignorer le temps et de danser sur un autre. En salsa, vous ne pouvez commencer que sur le un ou le deux, tout autre temps est mal vu. Pire encore que de danser sur le mauvais temps, c'est de ne pas danser sur un temps en particulier. Peu importe comment sont vos mouvements, ils auront toujours l'air mauvais. En rock, vous pouvez commencer sur n'importe quel temps, mais chaque mouvement doit toujours être exécuté dans le temps imparti à celui-ci.

7. Maîtrisez le rythme

La différence entre un excellent et un bon danseur se joue à quelques millisecondes. En salsa, les danseurs dansent tard, mais exécutent leurs mouvements rapidement. En salsa ou en rock, un mouvement qui est exécuté trop tôt semble précipité, comme si les deux partenaires avaient un bus à prendre.

Je pense qu'il est important de comprendre que chaque mouvement a différentes phases, chacune avec une vitesse différente. Un tour par exemple est presque toujours rapide, mais son guidage au début est plus lent et plus réfléchi. Un excellent danseur joue avec les temps de chaque mouvement, trouve ce qui rend le mouvement meilleur, et puis s'en tient à cela. La maîtrise des temps est peut-être le facteur de plus déterminant de la qualité d'une personne qui danse.

8. Trouvez la bonne distance

Le danseur détermine la distance entre sa partenaire et lui. Certains mouvements nécessitent que les deux partenaires soient proches, d'autres qu'il y ait une grande distance entre eux tout en restant gérable. Un bon danseur sait quelle détente est nécessaire pour tirer et repousser sa partenaire. On peut parfois dire que ça échoue parce que le danseur et peut-être la danseuse arrivent à peine à s'atteindre et se courbent.

9. Restez droit

Les meilleurs danseurs gardent le dos droit. La seule exception à cette règle est quand un mouvement exige de courber le dos. Avoir le dos droit fait bien mieux. Je fais 1m77 et la seule fois où je courbe le dos en soirée, c'est quand je mets mes chaussures de danse. Plier le dos signifie souvent que vous êtes trop loin de votre partenaire, ou avez des difficultés avec votre partenaire pour une quelconque raison.

10. Terminez le mouvement à temps

Certains mouvements sont plus complexes et exigeants que d'autres, mais peu importe, le danseur et la danseuse doivent finir chaque mouvement en laissant suffisamment de temps pour le guidage suivant, ou il deviendra précipité.

11. Faites participer votre partenaire

Comparez un couple en danse qui ne se regarde jamais avec un qui le fait. Ce dernier a l'air tellement plus intéressant. Je comprends que cela peut être difficile mais c'est tellement mieux. Si vous parvenez à sourire en même temps, alors c'est encore meilleur.

12. Soyez constructif, ça pourrait être votre faute

Si les choses tournent mal sur la piste, et pensez que ce n'est pas de votre faute, alors vous devriez essayer d'aller à la source du problème avec le maximum de tact. C'est toujours préférable si vous découvrez après que le problème venait de vous. Je dis toujours que si quelque chose ne va pas, c'est de la faute du danseur. C'est cruel mais souvent vrai, vous êtes celui qui mène, après tout.

13. Improvisez

Par "improvisez", je veux dire modifiez une figure (peut-être subtilement) d'une manière à la rendre plus fluide ou intéressante. On pourrait appeler ça faire du style. Ça peut être enseigné dans un stage en voyant tout le monde faire exactement le même style (ennuyeux...) ou vous pouvez être courageux et tenter quelque chose. Ceci demande de la confiance et de l'imagination, mais le résultat est vraiment bien. Les meilleurs danseurs arrivent même à rendre les plus simples figures les plus intéressantes.

14. Lâchez-vous

Comme la plupart des choses bien faites, il est nécessaire de mettre de son cœur dans la danse pour en tirer le meilleur parti. Si vous sentez la musique, sentez la danse et vous laissez entraîner, alors ce sera toujours mieux. Les hommes semblent avoir plus de problème avec ça que les femmes. Est-ce honteux pour un homme d'aimer vraiment danser ?

15. Ne pensez pas qu'aux figures

Les hommes font souvent l'erreur de penser que plus de figures ils font, mieux c'est, mais ce n'est pas nécessairement le cas. Certaines figures qui vous ont été enseignées vont sembler artificielles, et certaines ne vous iront pas. D'autres vont mieux fonctionner, et seront plus amusantes. Je pense qu'il est bon de savoir ce qui marche le mieux et de laisser tomber le reste. J'admets que parfois il est possible d'adapter une figure pour que ça fonctionne, et c'est toujours gratifiant, mais je tiens à souligner que la danse n'est pas juste une question de figures.

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
La danse : quel est son effet sur notre santé

La danse : quel est son effet sur notre santé

 

Les bienfaits de la danse sur la santé

Pour le cœur

La danse pourrait être bénéfique pour...

30 juin 2017
Ce que les danseuses détestent

Ce que les danseuses détestent

1. Le cavalier qui sent mauvais

Malgré l'odeur, la danseuse doit tenir jusqu'à la fin de la...

27 juin 2017
15 conseils pour bien suivre

15 conseils pour bien suivre

1. Videz votre esprit

Chassez de votre esprit toute question, toute pensée, toute réflexion. Ne...

27 juin 2017
10 termes du monde de la danse

10 termes du monde de la danse

1. L'Abrazo

C'est la base de la danse à deux, ce pour quoi on est là : prendre une autre...

27 juin 2017
15 conseils pour être un bon danseur

15 conseils pour être un bon danseur

1. Bougez

Lorsque qu'un danseur commence à devenir expérimenté, deux résultats sont possibles :...

27 juin 2017
Salsa Cubaine ou Portoricaine

Salsa Cubaine ou Portoricaine

Deux styles... et même plus

Lorsque l'on commence à s'intéresser à la salsa, un petit...

27 juin 2017
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus