Menu icoMenu232White icoCross32White

Questions et réponses


Retour
Le 27 juin 2017
Comment s'habiller en soirée
Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Comment s'habiller en soirée

Choisir ses couleurs

La danse en couple implique, en général, que la danseuse soit mise en valeur et que le danseur soit plutôt discret. Si bien qu'en danse sportive, le danseur est entièrement en noir, et la danseuse porte une robe, souvent d'une couleur vive.

Le choix des couleurs comme des vêtements dépend des intentions : se faire remarquer auprès du public, plaire aux partenaires, ou au contraire passer inaperçu quand on débute... Rien qu'à ce choix, on peut donc évaluer le niveau de danse d'une personne. S'habiller de manière trop visible et séduisante alors que l'on débute peut rendre mal à l'aise, ayant tous les regards tournés vers soi, et recevant des invitations de personnes de niveau élevé. À l'inverse, s'habiller de manière banale (tee-shirt & jeans) lorsque l'on sait bien danser est dommage car cela diminue les occasions de danser avec des gens d'un bon niveau puisqu'ils ne vous auront pas tous remarqué.

Plusieurs études ont mis en évidence que porter du rouge rendait plus attirant, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Les danseuses portant du rouge sont donc plus susceptibles d'être invitées. On peut penser que le rose et le violet ont également cet effet. Pour se faire remarquer, une couleur vive et chaude est donc un bon choix.

Le noir est une couleur qui va avec tout et qui ne laisse pas trop de marques de transpiration. C'est la couleur plébiscitée en soirées. Couleur élégante, mais aussi triste et commune, qui ne fait pas ressortir la personne dans l'obscurité d'une soirée. À l'inverse, le blanc permet d'illuminer, de resplendir. On peut donc choisir le noir ou le blanc pour le bas, et n'importe quelle couleur pour le haut en fonction de son envie. Par exemple, un short blanc avec un top bleu pastel, ou un legging noir avec un haut rouge. Si l'on porte un jeans de couleur claire, on peut opter pour un haut noir. Les danseurs portent très souvent une chemise ou un tee-shirt noir ou blanc. C'est une solution de facilité, car la transpiration est très visible pour eux sur les autres couleurs, surtout claires. Mais les danseuses apprécient lorsqu'un danseur fait un effort d'originalité. Osez !

S'adapter à la soirée

Identifiez le niveau de sophistication de la soirée. En clair, le dress code n'est pas le même pour une soirée pratique hebdomadaire de l'école ou pour une milonga régionale annuelle. Dans le premier cas, vous pouvez presque venir comme en cours. Dans le second, venez en tee-shirt et vous semblez au mieux une personne négligeant et au pire non respectueuse. La génération du public et le style de danse influent beaucoup sur l'élégance requise ou la décontraction permise. Un homme venant en costume dans une soirée kizomba en discothèque, où les 20-35 ans sont prédominants, peut sembler décalé. À l'inverse, venir en tee-shirt en soirée danse de salon ou tango, où les plus jeunes ont 40 ans et où le milieu social est plus élevé, n'est pas une bonne idée. Les hommes devraient au moins mettre une chemise (à manches longues, quitte à les remonter).

Une seule couche de vêtement

Ne pas porter de gilet, de veste ou de chemisier par-dessus le haut... Pourquoi ? Parce que le vêtement a tendance à glisser sur l'autre, si bien que la prise du dos par la main du danseur est plus difficile par manque d'adhérence. La main qui glisse rend le guidage moins précis et moins agréable. On peut porter un sweat entre deux danses si la salle est froide, mais on doit l'enlever avant de danser. Les hommes peuvent en revanche garder une veste.

Le dos nu, une fausse bonne idée

Les dos nus sont séduisants et plaisent aux hommes. Mais après avoir fait quelques danses, le dos devient humide. Or, beaucoup de danseurs préfèrent poser leur main sur du tissu plutôt que sur une peau moite, surtout lorsqu'ils n'ont pas d'attirance particulière pour leur partenaire. Il est possible de porter un top ou une robe dont les épaules et le haut ou le bas du dos est nu, mais il est préférable que la partie où le danseur pose sa main, c'est-à-dire sous les omoplates, soit couverte. Bien sûr, si l'objectif est davantage de plaire au public que le confort du partenaire, par exemple lors d'un spectacle, ce conseil ne vaut pas.

Les robes et jupes

Faut-il choisir une robe, une jupe, un short ou un pantalon ? Là encore, cela dépend de la soirée. On verra souvent dans une soirée salsa ou rock en semaine en hiver la majorité des danseuses en pantalon. Ce qui n'empêche pas de suivre son envie quitte à être la seule dans un style différent ! C'est à vous de choisir d'être comme tout le monde ou de marquer votre différence.

Si vous faites le choix d'une robe ou d'une jupe, assurez-vous simplement qu'elle ne gêne pas les mouvements. Une robe peut être longue et bouffante pour danser la valse. Par contre, toujours choisir une taille courte pour les danses latines. Ce n'est seulement une question de sensualité, c'est une question de ne pas gêner le danseur car les partenaires sont très proches. Concernant les jupes, il faut les choisir avec un bon maintien au niveau de la taille et une amplitude adaptée pour les mouvements de jambes. Bannir donc les jupes crayon. Si vous sentez que vous devez constamment la tirer vers le bas pendant la danse, c'est qu'elle est trop courte. Il existe une quantité incroyable de robes et jupes pour la danse, faites une recherche sur Internet avec "robe salsa" pour voir la diversité.

Les shorts et pantalons

Les shorts sont à la mode dans les soirées salsa, bachata et kizomba, surtout pendant les mois d'été. Style jeune, sexy et décontracté, il ne faut bien sûr pas avoir de complexe avec ses jambes. En jeans ou autre tissu plus fin, il doit être moulant (on n'est pas en randonnée). Mais pour les messieurs, pas question évidemment d'un short ou d'un pantalon court.

Les caleçons, courts ou longs, et les leggings sont très répandus. Ils ont l'avantage d'être collants et fins, ce qui met en valeur les jambes. Un jeans ou un de vos pantalons habituels peut aussi faire l'affaire s'il n'est pas trop chaud.

Cette tenue permet de n'avoir aucune gêne de mouvements dans les danses requérant des jeux de jambes telles que la kizomba, la bachata et le tango où le danseur peut avoir à placer sa jambe entre celles de sa partenaire ou réciproquement. Elle est par contre beaucoup moins élégante qu'une robe et nécessite de trouver un haut recherché pour compenser.

Concernant les hauts, évitez les tee-shirts à manches chauve-souris car le danseur doit pouvoir glisser sa main rapidement sous votre bras. Il existe une immense variété de tops (tunique avec une ceinture, bustier, débardeur transparent...) alors faites-vous plaisir, suivez vos envies ! 

Solutions au bustier qui glisse

Les tops ou robes bustier (c'est-à-dire des hauts sans bretelles) sont très séduisants. Seulement, c'est un véritable défi. À force de danser, le haut peut glisser petit à petit et la danseuse doit alors constamment le remonter. Autant dire que la soirée qui doit être un moment de détente se retrouve stressante. Beaucoup renoncent donc carrément aux bustiers, par commodité. Mais ça n'est pas un challenge insurmontable. Il faut veiller à ce que le vêtement soit bien ajusté (faire des mouvements en levant les bras pour tester) et sinon, le faire retoucher. Il existe aussi quelques astuces pour ne pas avoir à tricher avec des bretelles transparentes. L'une consiste à agrafer le bustier avec un soutien-gorge (antidérapant) sans bretelles. Une autre est d'utiliser du satien, une colle utilisée par les gymnastes sur la peau pour maintenir en place leur justaucorps. On peut aussi essayer le scotch double face, ou rembourrer le soutien-gorge. Les jupes peuvent également descendre : avant d'aller en soirée avec un nouveau vêtement à risque, toujours l'essayer chez soi en faisant des mouvements de danse.

Rendre les sous-vêtements discrets

Les sous-vêtements doivent arriver à ne pas être remarqués, ce qui n'est pas évident avec les tenues de soirée, et à être de bon goût lorsqu'ils sont visibles. Choisir un soutien-gorge de la même couleur de la robe ou de la couleur de la peau. En cas de toute, opter pour le noir. Certaines danseuses choisissent de ne pas en porter. Sous un pantalon, le string permet d'éviter les marques, ainsi que le shorty. Comme pour le soutien-gorge, le choisir de la même couleur que le vêtement ou de couleur chair. Sous une jupe ou une robe susceptible de se soulever lors des tours, éviter le string trop connoté pour préférer un autre choix de lingerie.

Limiter la transpiration

La matière du tissu joue bien sûr un rôle important sur la transpiration. Éviter absolument la soie car elle n'absorbe pas l'humidité et rend le vêtement collant, avec des traces disgracieuses. À l'inverse, le coton et le lin sont les plus indiqués. Ils absorbent l'eau, mais mettent du temps à sécher. Les matières synthétiques telles que l'acrylique ont l'inconvénient d'être plus chaudes, mais l'avantage de sécher plus rapidement.

Si vous avez tendance à beaucoup transpirer, apportez un ou deux hauts de rechange que vous poserez dans un coin. Utilisez les toilettes pour vous changer. Beaucoup de danseurs et de danseuses le font, c'est encore le moyen le plus radical contre une tenue trop humide. Apportez aussi une petite serviette noire en coton qui permet de se débarbouiller discrètement.

Les danseuses ne devraient pas mettre de fond de teint car il obstrue les pores et donc fait encore plus transpirer le visage. Juste un peu de fard, de rouge à lèvres et de maquillage pour les yeux suffisent, d'autant que les soirées sont souvent si sombres que les hommes ne remarquent pas vraiment la différence entre une danseuse naturelle et une maquillée. Si vous mettez du mascara, n'en mettez que sur les paupières du haut, car sinon il risque de couler et baver sous les yeux.

Porter un minimum de bijoux

Les doigts ou les vêtements peuvent s'accrocher aux accessoires. Il est donc recommandé d'en porter peu et de petite taille. Pas de long collier, de gros bracelet, de boucles d'oreilles pendantes, de bagues ni même de montre, au risque d'égratigner la main ou un ongle du danseur. Sans compter le fait de devoir se retrouver à quatre pattes sur la piste à chercher les morceaux du bijou. C'est aussi une question de confort pour le danseur : dans certaines danses, il peut avoir à saisir le poignet de sa partenaire, il est donc mieux de ne pas avoir de bracelet. Tenir une main avec un certain nombre de bagues n'est aussi pas très agréable. Bref, dansez nature ! Pour la sécurité et le bien-être de votre partenaire.

Les chaussures

Enfin, un petit mot sur les chaussures. Ne choisissez pas une hauteur de talons qui vous fasse perdre l'équilibre, surtout si vous débutez. En outre, des talons trop hauts sont mauvais pour le dos et les pieds. Ils peuvent aussi vous rendre plus grande que certains danseurs, ce qui ne leur facilite pas le guidage. Pas de talons aiguilles car ils endommagent le parquet des soirées, et font très mal quand on marche sur les pieds de la danseuse d'à côté. Préférez les chaussures à semelle en cuire plutôt que les baskets pour mieux tourner. Lorsque vous commencez à aller régulièrement en soirées, vous pouvez investir dans des chaussures de danse à semelle de daim ou buffle, qui soulagent les pieds et facilitent les tours.

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
La danse : quel est son effet sur notre santé

La danse : quel est son effet sur notre santé

 

Les bienfaits de la danse sur la santé

Pour le cœur

La danse pourrait être bénéfique pour...

30 juin 2017
Ce que les danseuses détestent

Ce que les danseuses détestent

1. Le cavalier qui sent mauvais

Malgré l'odeur, la danseuse doit tenir jusqu'à la fin de la...

27 juin 2017
15 conseils pour bien suivre

15 conseils pour bien suivre

1. Videz votre esprit

Chassez de votre esprit toute question, toute pensée, toute réflexion. Ne...

27 juin 2017
10 termes du monde de la danse

10 termes du monde de la danse

1. L'Abrazo

C'est la base de la danse à deux, ce pour quoi on est là : prendre une autre...

27 juin 2017
15 conseils pour être un bon danseur

15 conseils pour être un bon danseur

1. Bougez

Lorsque qu'un danseur commence à devenir expérimenté, deux résultats sont possibles :...

27 juin 2017
Salsa Cubaine ou Portoricaine

Salsa Cubaine ou Portoricaine

Deux styles... et même plus

Lorsque l'on commence à s'intéresser à la salsa, un petit...

27 juin 2017
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus